Mai 17

SAUVETAGE DE PROJET : MÉTHODES ET CAS PRATIQUE

Le diagnostic est tombé : votre projet est planté. Pas de panique, on vous donne 3 méthodes pour vous aider à mettre en place un plan d’action et sauver votre projet.

 

LES MÉTHODES DE SAUVETAGE 

Méthode 1 : Ne pas avoir peur de supprimer le problème

Si les problèmes ont une origine technique, l’application développée sera difficile à sauver. La correction d’erreurs graves de conception de l’architecture est souvent très couteuse, il est parfois préférable de reprendre le développement « from scratch ».

Méthode 2 : Gérer les problèmes périphériques

Si l’application mérite d’être sauvée, il faut parfois s’attaquer aux problèmes humains. Une méthode assez délicate à entreprendre lorsque des sentiments négatifs sont engagés. Il est préférable de faire preuve de bon sens et de pragmatisme en adoptant des solutions efficaces :

  • Se désengager de son prestataire
  • Faire une pause pour se réorganiser
  • Changer les équipes et redonner un second souffle
  • Morceler les problèmes et relancer le développement par étape

Méthode 3 : Gérer les problèmes techniques

Pour gérer vos problèmes techniques, on vous propose une méthode simple à partager et facile à appliquer qui est de classez les risques et les actions en fonction de ces 4 critères :  

  • Impact : le coût associé à la survenance du risque
  • La probabilité de survenance du problème
  • Le coût associé à la mise en place d’un correctif
  • La catégorie associée au risque (architecture, sécurité du code, …)

Il suffit ensuite de monter un quadrant avec en abscisse : impact*probabilité et en ordonnée la complexité de mise en place du correctif.

CAS PRATIQUE : UNE MAUVAISE ARCHITECTURE  

Le projet

Notre client nous a sollicité pour la création d’un système de gestion électronique de documents (ou GED) suite à la dématérialisation de ses correspondances avec ses clients.

Le projet comprenait :

  • l’externalisation de l’ouverture et de la numérisation du courrier
  • sa distribution sous forme dématérialisée à travers une application qui gérait les workflows de demandes client.

Notre intervention

Les retards accumulés pendant le développement et les dysfonctionnements constatés nous ont amené à conduire un audit, d’analyser finement l’application et dessiner le périmètre d’un plan de sauvetage.

Les problèmes détectés

L’architecture de la solution ne convenait pas au besoin du client. Les données étaient distribuées dans deux bases de données distinctes. S’ajoutant à cela, le prestataire était parti d’un outil open-source et d’une technologie qu’il ne maîtrisait pas.

Résultat : l’application était instable avec des temps de réponse difficiles à supporter par les utilisateurs et menant parfois à des arrêts de production de plusieurs jours.

Les solutions apportées 

Le processus de build et l’utilisation systématique de caches et sessions ont permis de consolider l’application sans remettre en cause les fondements de l’outil.

L’industrialisation des développements, la mise en place de bonnes pratiques ainsi que le lancement de tests automatisés pour garantir les non régressions ont assuré la stabilité de l’application dans la durée.

 

Pour aller plus loin dans votre démarche, consultez notre livre blanc