Avr 11

FAITES VOS PREMIERS PAS SUR GIT !

Outil indispensable chez TheCodingMachine, Git est un logiciel de gestion de versions qui permet de récupérer son travail, de le pousser sur les serveurs et les uploader en production. Découvrez les commandes de base, apprenez à résoudre des conflits et à réécrire votre historique grâce à nos astuces et bonnes pratiques.

BIEN DÉMARRER SUR GIT

Les commandes d’instructions de base

Introduction ou rappel des fondamentaux, voici les commandes de base indispensables pour bien démarrer :

  • Git pull : vous permet de récupérer l’historique de commits
  • Git add : indispensable pour ajouter des modifications
  • Git commit : commitez vos modifications
  • Git push : mise à jour de la version distante

  • Git status : vous permet de visualiser votre index de travail en cours (tout ce qui n’est pas encore commité) : les fichiers modifiés, ajoutés ou supprimés.

 

 

 

  • Git log : vous aide à consulter l’historique de commits de la branche actuelle. Le H ou le HEAD est la référence, l’identification du commit.

 

 

 

 

 

Voyagez dans l’arbre des commits

Ne vous perdez pas ! Il est très facile de commettre des erreurs quand vous souhaitez apporter des modifications dans la branche. Grâce à ces commandes vous pourrez vous promener en toute tranquillité.

  • Git checkout branch : change la branche courante
  • Git checkout -b branch : crée la branche et change tout de suite
  • Git checkout commit : détache la HEAD vers commit (qui se trouve généralement en haut de l’historique) et vous permet de revenir en arrière dans l’historique, sans forcément avoir à supprimer des commits.
  • Git checkout (commit) filepath : remplace filepath par la version commit du fichier, vous permet de réinitialiser des fichiers en local.

RÉSOLUTION DE CONFLITS 

Vous avez téléchargé des changements et sans surprise, ils entrent en conflit avec d’autres changements. Git va essayer de les résoudre par lui-même, si ce n’est pas le cas c’est à vous de jouer !

  • Méthode standard : idéal pour les résolutions faciles, vous pouvez gérer manuellement vos conflits mais attention aux erreurs !

 

 

  • Intégration dans PHPStorm : Beaucoup plus pratique, vous obtenez une vue par fichier et par commit, ainsi qu’un listage des changements qui entrent en conflit (en rouge) et vous permet de rapidement identifier vos zones d’intervention.

RÉÉCRITURE D’HISTORIQUE

Nombreuses sont les raisons de vouloir réécrire son historique : gagner en lisibilité, récupérer des changements, changer de branche… Nous vous proposons ces bonnes pratiques pour éviter de casser votre historique.

Réécriture Simple

  • Git revert HEAD~N : annule N commits, créer un commit d’annulation
  • Git reset HEAD~N : supprime N commits, garde les changements
  • Git reset –hard HEAD~N : supprime N commits et les changements
  • Git reset –soft HEAD~N : supprime N commits, garde les changements et l’index de travail
  • Git commit –amend : un raccourci, édite-le commit précédent

Réécriture Complexe

  • Git rebase -i hash : réécriture dynamique depuis le commit hash
  • Git pull –rebase remote branch : pull dynamique de branch

 

LES BONNES ASTUCES

Nous avons fait le tour des commandes de base que vous pouvez utiliser sur GIT. Certaines peuvent être plus ou moins longues. Pour accélérer vos commandes et gagner en efficacité, vous pouvez créer des alias. Voici quelques exemples :

  • git config –global alias.nom_de_l_alias command
  • git fixup = git commit –amend
  • git rpl = git pull –rebase

Vous pouvez aussi consulter la Git Cheat Sheet de GitHub : un résumé des commandes d’instructions les plus utilisées, essentielle pour vous lancer sur GIT.

 

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ET VOUS VOULEZ EN SAVOIR PLUS ? 

RENDEZ-VOUS TOUT DE SUITE SUR NOTRE BLOG TECHNIQUE !

thecodingmachine.io