Mar 15
  • Pierre Vaidie Thecodingmachine
  • Equipe pierre Thecodingmachine

DE STAGIAIRE À DIRECTEUR DE PROJET, RETOUR SUR LE PARCOURS DE PIERRE

QUEL EST TON PARCOURS, TA FORMATION ? 

Après une classe prépa, j’ai intégré l’ENSIMAG, l’École Nationale Supérieure d’Informatique et Maths Appliqués de Grenoble, reconnue pour son niveau de formation.

À la suite d’un premier stage en business intelligence, j’ai effectué ma dernière année à l’Université de Calgary au Canada, au sein du département Computer Science où j’ai appris le développement web, l’UX/UI et l’imagerie en particulier.

COMMENT AS-TU ÉVOLUÉ DE STAGIAIRE À DIRECTEUR DE PROJET ?

À mon retour en 2012, j’ai choisi de faire mon stage chez TheCodingMachine qui m’offrait la possibilité de découvrir une structure à taille humaine, bienveillante et proposait de belles perspectives d’évolution.

J’ai commencé sur un projet « from scratch » avec la refonte du site de la Fondation Pathé et que je gère d’ailleurs toujours actuellement !  Ensuite, mon évolution s’est faite de manière assez naturelle vers des projets de plus en plus complexes et des clients de plus en plus importants et nombreux.

COMMENT VOIS-TU TA CARRIÈRE CHEZ THECODINGMACHINE ? 

Je peux facilement la découper en 3 cycles de 3 ans, et d’ailleurs on peut retrouver ce schéma dans n’importe quel job :

  • La 1ère année à un poste est toujours un peu compliquée car c’est l’année de la découverte et de la prise en main de son métier. Il faut être capable de se remettre en question, savoir sortir de sa zone de confort ; de prendre en compte de nouveaux process et de nouvelles connaissances.
  • La 2ème année est celle que j’appelle l’année de la maîtrise.
  • Quant à la 3ème année, il ne s’agit plus que d’optimisation.

Ma carrière chez TheCodingMachine suit ce schéma : mes 3 premières années, j’occupais le poste de Chef de projet junior, plutôt orienté sur le développement web. Puis les 3 années suivantes, j’ai évolué en tant que chef de projet expérimenté, avec des compétences plus axées sur la gestion de compte et le management, avec deux à trois collaborateurs à accompagner.

Depuis un peu plus d’un an je suis devenu Directeur de projet : je manage une équipe de 7 personnes, participe au Comité de Direction et suis de plus près des sujets transverses comme la facturation, le staffing, le recrutement ou le commercial.

AS-TU RENCONTRÉ DES DIFFICULTÉS PARTICULIÈRES ? 

La première année en tant que directeur de projet a été très particulière, surtout en termes de management : la bienveillance est une valeur primordiale à mes yeux et il m’était essentiel que les membres de mon équipe se sentent bien au quotidien. Je me suis donc posé beaucoup de questions pour accompagner et former au mieux mes collaborateurs.

Au-delà du côté humain d’un chef d’équipe, j’ai aussi rencontré des difficultés du fait de la complexité de gérer une multitude de projets. En effet en tant que Directeur de projet, je dois porter toutes les responsabilités qui lui sont inhérentes, notamment en termes de rentabilité ou de satisfaction client par exemple.

Finalement on peut dire que je suis à l’étape 1 de ce nouveau cycle, j’aborde donc l’année de la maîtrise avec une grande sérénité et motivation !

À QUOI RESSEMBLE LA SEMAINE TYPE D’UN DIRECTEUR DE PROJET ?

Chez TheCodingMachine chaque Directeur s’organise comme il le souhaite. En ce qui me concerne et au-delà de la gestion de projet quotidienne, je rythme ma semaine autour de deux temps forts :

  • Tous les jeudis nous organisons un point projet d’une heure avec toute mon équipe :

Nous commençons par ce que j’appelle une “météo”, c’est à dire un moment où chacun peut parler librement de ses émotions et de son ressenti tant dans son travail que dans sa vie privée. Cet exercice permet d’exprimer ses frustrations sur un projet ou sur une situation interne plus globale.

Ensuite nous parcourons tous les projets de l’équipe – soit une dizaine : nous abordons les risques, les avancées, les choses à faire, les éléments marquants, les actions à mettre en place, le suivi des métriques et de la facturation. Ce moment permet aux chefs de projets qui ne travaillent pas ensemble de partager leur expérience et de faire connaître leurs sujets aux autres membres de l’équipe.

  • Les vendredis tous les Directeurs de projet se retrouvent au Codir, où nous échangeons moins sur des aspects techniques mais plus sur la gestion en soi de TheCodingMachine :

La facturation, la partie commerciale, le suivi des projets au niveau de l’ensemble des équipes ou encore les besoins en recrutement et le staffing. Ce moment d’échange et d’émulation est aussi très formateur pour moi car chaque Directeur a ses propres expériences et vision des choses.

QU’EST-CE QUI TE FAIT TE LEVER LE MATIN ? 

Ce qui me fait me lever le matin ? C’est venir dans ces supers locaux et retrouver mes amis et mon équipe ! J’aime les gens avec qui je travaille mais aussi j’adore le côté imprévisible de mes journées qui sont toujours faites de surprises.

Chaque jour, mon travail est différent et évolue. Finalement, je me sens un peu comme un couteau suisse entre projets et tâches plus transverses à l’entreprise ce qui est vraiment enrichissant !

QUELS CONSEILS DONNERAIS-TU AS UNE PERSONNE SOUHAITANT DEVENIR DIRECTEUR DE PROJET ?

Chez nous, nous recrutons très peu d’expérimentés, notre stratégie de recrutement étant principalement basée sur des profils juniors, les opportunités d’évolutions sont nombreuses et il faut être capable de les saisir !

Tout le monde a sa chance, mais pour ça il faut être motivé, organisé et rigoureux, mais surtout il faut être bienveillant et savoir faire confiance pour être capable de déléguer. Chaque parcours est différent et je pense que TheCodingMachine laisse une grande liberté à ses collaborateurs pour progresser et atteindre ses ambitions professionnelles et personnelles.