Avr 19

COMMENT (BIEN) RATER SON CAHIER DES CHARGES WEB ?

L’idée est claire dans votre tête, mais encore faut-il vous faire comprendre et vous assurer un rendu fidèle à vos attentes. Vous vous lancez dans la rédaction de votre cahier des charges, mais catastrophe… personne ne vous comprend !

 

A QUOI BON ME PRÉSENTER, JE NE DEMANDE QU’UN SITE ! 

  • Apportez un contexte : se présenter permet aux différentes parties prenantes de mieux s’approprier le projet et de proposer des solutions pertinentes.
  • Adoptez une approche en entonnoir : partez de votre histoire, votre vision, votre stratégie, jusqu’à définir vos objectifs et vos performances actuels sur votre site web.  
  • Pensez aux contraintes : en définissant le contexte et comment vous souhaitez avancer avec votre prestataire.
  • N’oubliez pas la créa : définissez vos objectifs marketing (conversion, fidélisation, notoriété), le comportement de vos cibles et votre identité (charte graphique, ton à employer).

PAS BESOIN DE DÉTAILS, CE N’EST RIEN DE COMPLIQUÉ !  

Un site web englobe un certain nombre de fonctionnalités répondant à des besoins utilisateurs spécifiques. Il faut donc donner de la réalité à votre projet avec une description exhaustive de la structure que vous souhaitez lui donner.

Définissez les grands blocs fonctionnels en vous basant sur les besoins des utilisateurs et les fonctionnalités nécessaires pour piloter votre activité. Catégorisez vos besoins selon la navigation d’un internaute et détaillez au maximum les fonctionnalités. N’ayez surtout pas peur d’en faire trop !

Décrivez le chemin de navigation et pensez au positionnement de vos pages. Il est indispensable de se poser les bonnes questions sur les fonctionnalités et les contenus de chaque page pour garder une certaine cohérence. N’hésitez pas à prendre exemple sur d’autres sites.

LA TECHNIQUE CE N’EST PAS POUR MOI

Erreur ! La solution technique de votre projet doit attirer toute votre attention : c’est ce qui vous permettra d’avoir un site fonctionnel, fidèle aux besoins des utilisateurs et qui optimise votre référencement naturel.

Posez-vous les bonnes questions : Quels outils d’analyse marketing je souhaite utiliser ? Mon site doit-il être responsive ? Comment modéliser mon tunnel de transformation ?  

Enfin, pensez à l’architecture technique. Si vous avez une préférence pour une solution technique (un CMS par exemple) ou vous souhaitez privilégier un environnement cible (LAMP ou Windows), dites-le.

 

Comme vous avez pu le constater, rédiger un cahier des charges n’est pas une mince affaire.